Le C.E.L.E.M. Centre d’Education du Langage pour Enfants Malentendants est constitué d’un établissement et d’un service spécialisés, qui scolarisent ou qui accompagnent la scolarité des enfants sourds ou malentendants de 3 à 20 ans habitant Paris ou les communes limitrophes. Sa capacité d’accueil est de 49 places.

Créé en 1954 par l’Association de Recherches et d’Etudes sur le Langage des Enfants Hypoacousiques (ARELEH), reconnue d’utilité publique en 1956, le CELEM est géré par l’association Langage et Intégration affiliée à l’APAJH .

 

Il est agréé par la Délégation départementale de Paris de l’Agence Régionale de Santé Ile de France (ARS) et conventionné par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

L’équipe pluridisciplinaire de 37 personnes, dirigée par Monsieur Patrick LIEURAIN, assure les suivis collectifs et individuels des enfants inscrits, dans le respect du secret professionnel.

 

 

Le CELEM est composé de 2 unités distinctes :

– Institut pour Déficients Auditifs: IDA (ex SEES) 

Elle peut accueillir 37 enfants sourds ou malentendants de 3 à 13 ans et est organisée en classes spécialisées à effectifs réduits, allant de la maternelle jusqu’à la fin des cycles de l’enseignement élémentaire.

La scolarisation dans l’unité d’enseignement du CELEM propose un enseignement adapté faisant références aux instructions officielles de l’Education Nationale.

Le CELEM est un établissement proposant le bilinguisme. L’enseignement est dispensé en français oral et écrit et également en Langue des Signes Française. Ces deux langues sont enseignées et utilisées pour assurer les apprentissages. Elles permettent aux enfants de pouvoir communiquer avec leur entourage, sourd ou entendant.

Le Services d’Education Spéciale et de Soins à Domicile: SESSAD (ex SSEFS)

Le CELEM peut suivre 12 enfants de 3 à 20 ans sourds ou malentendants qui sont scolarisés dans l’école, le collège ou le lycée de leur quartier soit de la maternelle à l’enseignement secondaire.

Le SESSAD permet d’assurer l’accompagnement de ces enfants par des actions individualisées orthophoniques, de soutien pédagogique et selon les besoins de l’enfant des actions de psychomotricité ou d’ergothérapie.